Les vers de terre au jardin

Les vers de terre au jardin : quel est leur rôle et comment les attirer ?

À l’instar des abeilles, les lombrics, communément appelés « vers de terre » jouent un rôle essentiel au sein de notre écosystème. Leur particularité ? Ils contribuent au maintien de la structure du sol et de ses propriétés. On vous explique pourquoi cet invertébré, aussi indispensable que mal aimé, mérite qu’on lui prête une attention toute particulière.

Le rôle du vers de terre dans la fertilité et l’équilibre des sols

Les vers de terre jouent un rôle fondamental dans la formation du sol et dans son équilibre. Ils ont en effet la capacité de l’aérer, de limiter son érosion et de favoriser sa fertilité. Les galeries et aspérités que les invertébrés créent en se déplaçant permettent en effet au dioxyde de carbone de quitter le sol et à l’oxygène d’y pénétrer. De même, ils favorisent l’infiltration de l’eau et participent au stockage de celle-ci dans le sol.

Les lombrics ont en outre la capacité d’ameublir le sol et de favoriser la création d’agrégats. Résultat, les racines des végétaux se développement plus aisément et la croissance des plantes est facilitée. Les lombrics assurent également le recyclage des matières organiques et leur décomposition grâce à la digestion des débris végétaux.

Enfin, bonne nouvelle, les vers de terre ont la particularité de protéger les plantes contre les maladies ! Il serait donc dommage de s’en passer.

Les gestes qui favorisent l’implantation des vers de terre

Les vers de terre sont le gage d’un sol en bonne santé. Pour favoriser leur présence, il est donc indispensable de créer un environnement propice à leur développement. Et pour cela, rien de mieux que d’apporter des matériaux riches en cellulose tel que des feuilles mortes, de l’herbe, du foin ou un tas de compost.

Pour épargner la vie de ces petites bêtes et leur habitat, notez qu’il faut éviter de trop travailler votre sol au risque de détruire les galeries qu’ils ont créées. Autant que faire se peut, évitez mars, avril, septembre et octobre, qui sont les périodes principales d’activité des lombrics. Dans la mesure du possible, ameublissez le sol en le retournant le moins possible. Enfin, cela peut certes sembler une évidence mais privilégiez l’emploi de fertilisants organiques.

Source : https://www.gardena.com/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 20 =